Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chemins de retour vers Soi. Textes de réflexion, de méditation, d'intériorisation.

Apprendre à mourir

Montaigne : "Qui a appris à mourir, a désappris à servir. Le savoir mourir nous affranchit de toute sujétion et contrainte."

Derrière toutes nos peurs, c'est la peur de mourir qui se cache. Cette peur est manipulée depuis longtemps par des pouvoirs et met en danger l'intégrité de notre âme, la souveraineté de notre conscience individuelle, ainsi que notre liberté existentielle.

En 2006, je suis partie en pleine conscience vers la mort, sans peur, sans angoisse. La peur de mourir émane de l'ego qui sait que tout ce à quoi il s'identifie disparaîtra, tel un rêve au réveil.

Platon, Montaigne, Jung ont approché de la mort et ont témoigné que cette expérience se situe sur le plan spirituel, en est même une des plus significatives. L'état d'ouverture totale, le calme de l'esprit, l'extinction de la soif des expériences, l'accueil d'un nouveau courant de vie et son accompagnement pour qu'il se déploie, la confiance du coeur rempli d'amour, l'attention fine, lucide, à ce qui se présente, la disponibilité humble : n'est-ce pas à la fois l'apprentissage à mourir et l'apprentissage à accomplir librement notre voyage spirituel ?

Extrait du livre "N'ayons pas peur de mourir" : "Il faut lâcher prise, simplement. Se laisser fondre, pressentir la liberté infinie que nous allons découvrir, cette légèreté inédite que nous allons expérimenter sans ce corps lourd à qui nous avons permis durant toute notre existence de déterminer notre compréhension de la réalité. Nous ne devons pas nous laisser submerger par notre peur, mais demeurer dans un état de paix inaltérable, l'esprit calme, la conscience claire, le regard tourné vers les profondeurs de notre être. Tout ce qui encombrait notre conscience au niveau ordinaire, tout ce qui l'obscurcissait, se désagrège. Ce processus de dissolution des pensées et des émotions laisse apparaître, au fur et à mesure de son déroulement, des plans de conscience de plus en plus subtils, jusqu'à sa dimension la plus profonde, la lumière, substance et source de la Conscience absolue. C'est simplement cela, la mort : un saut dans l'espace pur et vide de la Conscience."

C'est aussi simplement cela, le but ultime de notre voyage spirituel : un saut dans l'espace pur et vide de la Conscience.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos


Voir le profil de Nicole Montineri sur le portail Overblog

Commenter cet article