Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chemins de retour vers Soi. Textes de réflexion, de méditation, d'intériorisation.

le nouveau Monde

Sri Aurobindo : "Il va nous falloir trouver la clé du nouveau Monde."

Tous les événements que nous vivons aujourd'hui sont des décharges d'énergie extraordinaires. Nous devons arriver à les maîtriser, puis à les intégrer en nous centrant mentalement et en nous maintenant centrés. Sinon, cette énergie se charge d'émotions de plus en plus difficilement maîtrisables, qui nous déséquilibrent et nous affaiblissent. Nous sommes alors incapables de nous tenir solidement face aux événements.

L'être humain se définit par rapport à la capacité qu'il a d'intégrer les énergies et de les transmuter. Cette capacité est fondée sur sa qualité de connexion avec la conscience supérieure. C'est celle-ci qui lui permet de faire face avec courage aux agressions nombreuses qu'il subit sur la planète.

La conscience supérieure, notre part cosmique, sait ce qui se joue sur les Plans supérieurs pour faire évoluer l'être humain. Si la connexion avec elle est faible, voire inexistante, celui-ci ne sera pas capable de supporter les chocs événementiels sans défaillir psychologiquement, émotionnellement. Les chocs vibratoires des événements créent l'émotion de la peur, qui s'imprime dans le mental. La mesure de la capacité d'intégration des énergies est l'absence ou la présence de la peur en soi. La peur rend vulnérable par rapport aux événements. Les réactions sont alors un problème et un piège.

L'être humain est sans cesse testé dans sa capacité à intégrer les énergies des événements. C'est le chemin de la conscientisation. Ce test de la vie fait partie de la transmutation des énergies qu'il doit effectuer afin de dissoudre sa programmation karmique planétaire et de devenir libre. La mort est l'ultime test, qui détermine la montée vers la Lumière.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos


Voir le profil de Nicole Montineri sur le portail Overblog

Commenter cet article