Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chemins de retour vers Soi. Textes de réflexion, de méditation, d'intériorisation.

Descente en soi

Se débarrasser du moi, ou plutôt le rendre transparent afin qu'il ne dirige plus notre existence à notre insu, n'est pas facile. C'est une source de souffrance. C'est toutefois indispensable pour tout être qui cherche à élever ses vibrations et entreprendre le chemin vertical.

Cela demande le courage de descendre en soi, en ses profondeurs plus ou moins sombres, de les explorer dans tous les recoins pour en découvrir les peurs tapies, les illusions, les images fabriquées de soi-même et auxquelles nous sommes tant attachés. Ces profondeurs, c'est aussi notre inconscient empoisonné depuis très longtemps par tout ce que nous avons vécu de douloureux et que nous avons refoulé : les blessures qui nous ont été faites, les trahisons, les culpabilités, les morts mal vécues, les émotions extrêmement fortes. Mais sans cette descente à leur rencontre, il n'y a pas d'élévation possible.

Il ne peut non plus y avoir d'ouverture de conscience, de cet espace immense, libre, rempli de joie. Il ne peut y avoir d'accès au véritable amour, à cette énergie pure, surabondante dans tout l'Univers, mais qui nous est inaccessible, à nous humains, enfermés dans un moi étriqué, médiocre, lourd d'un inconscient qui nous dirige et qui cependant nous est inconnu.

Notre conscience supérieure, qui se tient à l'écart de ce qui nous conditionne, est notre oeil qui voit. Se relier à cette part dimensionnelle de nous alors que nous sommes enfermés, englués dans nos conditionnements égotiques, constitue toute la difficulté du chemin qui mène à la connaissance de soi, à la découverte de notre être authentique, à la fois unique et universel. C'est là qu'intervient notre travail personnel sur des qualités à faire siennes : patience, discipline intérieure, fermeté, rigueur, enthousiasme, souplesse, lucidité, sincérité, sensibilité, courage, audace....

Nous devons aussi développer et entretenir l'élan en nous, ce besoin intense de nous connaître en profondeur, de nous explorer dans nos méandres, malgré les difficultés, malgré la peur, malgré la solitude. Seule la force de ce besoin peut nous arracher au mode d'être conventionnel de l'époque, à la pensée dominante qui régit la société, et nous conduire à penser par nous-mêmes, à faire pénétrer et circuler en nous l'énergie universelle de l'Intelligence. Se dégager de la pensée conformiste de l'époque et de ses diktats est une nécessité préalable à l'engagement en nos profondeurs et à la découverte de l'immensité de notre être véritable.

Le moi ne se laissera pas mourir sans résister, sans se révolter, sans se défendre, sans créer de la souffrance. Il nous a tellement divisé, il a tellement fragmenté nos énergies, déséquilibré notre mental et notre émotionnel qu'il est normal que nous souffrions dès que nous commençons à nous unifier. L'autre danger est que nous pensions nous explorer, nous découvrir, alors que c'est un leurre et que celui que nous rencontrons est encore une image de plus. Aucun désir de réussite, aucune volonté de résultat, créateurs d'illusions, ne doivent venir entacher notre exploration : rien ne peut obliger notre mystère intérieur à surgir. Ce chemin ne peut être suivi qu'avec un grand dépouillement, une grande simplicité, une grande humilité. Nous devons en sentir la brûlure dès que nous l'entreprenons. C'est un chemin de purification qui nous ramène à la Source.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos


Voir le profil de Nicole Montineri sur le portail Overblog

Commenter cet article