Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chemins de retour vers Soi. Textes de réflexion, de méditation, d'intériorisation.

L'avenir

L'avenir de l'humanité dépend d'elle. Veut-elle vraiment vivre ? Vivre, c'est à dire prendre le chemin d'une existence terrestre intelligente, consciente, compatissante, bienveillante, juste, généreuse, patiente, créative. C'est à dire vivre en accord avec les lois de l'univers, comme une humanité s'accomplissant pleinement au sein d'un cosmos riche et multidimensionnel.

Ayant oublié le sens profond de leur existence, distraits et égarés par un choix surabondant d'expériences et par un bavardage mental permanent, les êtres humains (principalement ceux vivant dans les sociétés matériellement avancées) éprouvent un sentiment d'abandon, de vulnérabilité et d'impuissance face à une situation planétaire angoissante. Ils ont la sensation de perdre tout libre-arbitre. Qu'ils le veuillent ou non, cette insécurité liée à des circonstances collectives, à des pressions liberticides, transforme les consciences. Elle aboutira à d'autres façons de penser et de se comporter, plus simples si nous nous mettons en quête d'une existence vraie.

Face au cynisme et à l'avidité insatiable des puissants, certains ont compris que rien n'est écrit et que la donne de ce jeu mortifère qu'ont décidé "ceux de Davos" (des dirigeants qui ne se projettent que dans une pensée globaliste et liberticide) peut être changée. Des groupes d'humains, portant dignement leur humanité, résistent en différents endroits de la planète à l'aliénation programmée et préparent le monde de demain. Ils sont dans un temps long, qui n'est pas celui de la surconsommation et de la propagande politico-médiatique. Ils ont compris que l'avenir dépend de notre volonté de vivre, de la conscience que nous avons de la nature et de l'essence de la vie.

Nous ne sommes pas séparés du cosmos. Nous ne sommes pas abandonnés, telle une petite humanité isolée dans un univers froid et indifférent. Seul notre mental, avec son monologue de basses pensées, nous le fait croire. C'est lui aussi qui génère en nous des peurs, des sentiments d'impuissance et de vulnérabilité qui mènent à une détresse existentielle. Ce mental est devenu suffisamment fort et redoutable pour bloquer les énergies transformatrices de nos consciences. Le calmer, le simplifier, nous permettrait de nous recentrer, de retrouver la richesse de notre intériorité, de retourner au coeur de la vie.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos


Voir le profil de Nicole Montineri sur le portail Overblog

Commenter cet article