Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chemins de retour vers Soi. Textes de réflexion, de méditation, d'intériorisation.

Esprit Saint

Proche de la Source, qui fut ressentie par ma conscience ouverte à l'infini comme une unique pulsation continue tant sa vibration est d'une haute fréquence, il n'existe aucune sorte de forme.

Celui qui a le coeur suffisamment pur et une vie juste connaîtra cette vérité, s'il a su abandonner en confiance toutes ses croyances, se tenir fidèlement dans une disponibilité humble et laisser s'installer en lui le silence qui accueille le profond mystère de la Création.

Ce profond mystère, c'est l'Esprit Saint qui l'apporte dans notre coeur. Lui seul nous ramène dans notre intelligence, nous montre le chemin vers le monde intérieur et celui de l'Unité.

Il s'agit de garder une attention parfaite sur les profondeurs du coeur, d'interdire l'accès aux pensées et images ténébreuses, d'accomplir la Volonté divine en respectant les lois de l'Harmonie universelle. Alors le souffle puissant de l'Esprit descend sur nous comme une tempête de feu, nous vivifiant de sa force et de sa joie.

C'est nous qui décidons d'arrêter notre regard sur la paix perpétuelle de notre coeur, d'accueillir les pensées lumineuses, de nous remplir de la Volonté divine.

Qu'y a t-il de plus précieux ?

C'est de notre capacité de plonger dans la pureté lumineuse du coeur dont il faut prendre conscience dans le silence, dans la quiétude, dans la respiration qui unit l'énergie du coeur à l'âme, la libérant dans cette unification, la délivrant de ses propres volontés, de ses incessants désirs d'expériences, de ses innombrables distractions. La pensée doit demeurer suffisamment en silence pour passer au-delà de l'état personnel de prière. Que seule demeure la prière de l'Esprit dans la totalité de notre être en repos. Nous ne sommes alors plus de ce monde.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos


Voir le profil de Nicole Montineri sur le portail Overblog

Commenter cet article